Xavier Dolan, le jeune prodige du cinéma canadien

 

10509590_750948194965657_5331365485810120539_n

Xavier Dolan est un  réalisateur Canadien, il se fait connaitre tout d’abord en 2009, à tout juste 20 ans, avec son long métrage J’ai tué ma mère qui est alors projeté à la 41ème édition de la quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes. Le jeune homme est donc directement catégorisé comme le jeune prodige du cinéma canadien.

(Extrait du film , "Laurence Anyways")

(Extrait du film , « Laurence Anyways »)

C’est véritablement en tant que réalisateur qu’il va marquer les esprits, en effet à peine un an après il est de retour au festival de Cannes avec son film Les amours Imaginaires pour lequel il est retenu dans la catégorie un certains regard. Une catégorie qui va lui porter chance puisque en 2011 son  drame sentimentale, Laurence Anyways, qui va  raconter les histoires d’une femme transgenre et de sa compagne dans les années 1990, fera également partit de la sélection, un long métrage qui va obtenir un très bon accueil en France, presque dix minutes d’ovation du public.

 

(affiche du film, Juste la fin du monde)

(affiche du film, Juste la fin du monde)

Mais c’est avec son film Mommy en 2014 que Xavier Dolan obtient une véritable consécration, il est alors récompensé par le prix du jury au festival de Cannes, difficile pour lui de revenir cette année, après un tel succès, en présentant son film Juste la fin du monde.

Pour son projet le jeune réalisateur a vu les choses en grand, en effet il a réunit un casting impressionnant en autre Vincent Cassel, Marion Cotillard, Léa Seydoux mais également au centre de l’affiche pour jouer le rôle principale, Gaspard Ulliel. Le film se passe alors en un après midi, autour d’une table, entre tension familial et aveu délicat. Il raconte l’histoire d’un jeune auteur ayant coupé tout contact avec sa famille, et qui apprend alors qu’il va bientôt mourir, il revient donc dans son village natale pour annoncer la lugubre nouvelle à ses proches. Le film n’a pas obtenu un accueil chaleureux de la part de la critique et du public mais son travail a été reconnu par le jury du Festival qui lui a attribué le prix du jury.

 

Ce qui marque également le succès du réalisateur sont ses perpétuelles inspirations, en effet au court de sa carrière Xavier Dolan a ponctué ses œuvres de références, le film Juste la fin du monde est tiré de la pièce de Jean Luc Lagarce écrite avant sa mort en 1990. Il a également lors de son discours de remerciement au Festival de Cannes 2016 cité Anatole France :

 

« Je préfère la folie des passions à la sagesse de l’indifférence »

 

(extrait des films "Maman j'ai raté l'avion" et "Mommy")

(extrait des films « Maman j’ai raté l’avion » et « Mommy »)

Le réalisateur s’est également beaucoup inspiré du film Maman j’ai raté l’avion pour son œuvre Mommy, il a lui-même confirmé sur les réseaux sociaux la ressemblance frappante entre plusieurs scènes des deux films.

D’un point de vue littéraire Xavier Dolan a été  beaucoup inspiré par Jean Cocteau, Paul Eluard mais aussi Guillaume Apollinaire et au niveau cinématographique il a avoué avoir ressentit une véritable connexion avec les œuvres de Paul Thomas Anderson.

 

Musicalement c’est avec légèreté que le réalisateur affirme être un véritable fan du groupe Coldplay depuis sa jeunesse.

 

« A 11 ans j’achetais déjà leurs albums »

 

En cette année le réalisateur doit  sortir son premier film en anglais The death and life of John F. Donovan.

11025778_829644510429358_1191621750683000941_n

Mais le réalisateur a de nombreuses flèches à son arc, en effet  en plus de la réalisation de film il a également travaillé sur la production de clip musicaux.

Des artistes reconnus tels qu’Indochine sur son clip College Boy, qui va alors faire polémique. En effet Xavier Dolan y montre un jeun étudiant se faire frapper et humilier, le conseil supérieur de l’audiovisuel envisage même d’interdire le clip au public de moins de seize ans mais le jeune réalisateur avait alors défendu ses choix artistiques en rappelant que c’est en montrant les faits, en choquant, que on les dénonce.

Il a également travaillé avec la chanteuse Adèle dont il a produit le clip du succès mondial Hello.

 

( le réalisateur Xavier Dolan)

( le réalisateur Xavier Dolan)

Xavier Dolan a également évolué dans le doublage canadien, il a entre autre fait la voix de Ron Wesley dans Harry Potter mais également de l’acteur Taylor Lautner dans Twilight. Deux grands succès au box office qui démontre encore une fois le talent et la reconnaissance de Xavier Dolan dans le milieu cinématographique.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*