LE « VIN DU JARDIN » ET LES VENDANGES AU SAINT-JAMES BOULIAC !

unnamed

 

LE SAINT-JAMES BOULIAC

Hôtel à part, unique, insolite, Le Saint-James a vu le jour en 1989 sous la houlette de Jean Nouvel. Avant-gardiste, l’architecte a imaginé le lieu tel un cocon de modernité au cœur des vignes et sur les hauteurs de Bordeaux, ville de cultures et de gastronomie. Une autre idée de l’art de recevoir. Un parti pris audacieux qui mêle design et tradition, lignes épurées et nature, hospitalité et  patrimoine. Un subtil cocktail qui rend Le Saint-James intemporel, immuable, tout en se laissant doucement patiner par le temps.

Le tout à 10 minutes du cœur de Bordeaux et sa gare SNCF, 20 minutes de l’aéroport de Mérignac, 40 minutes de Saint-Émilion et une heure de route des plages d’Arcachon ou du Cap Ferret.

 

AU CŒUR DES VIGNES, SOUS L’ŒIL BIENVEILLANT DE RICHARD BERNARD

Le vin est au cœur de la vie du Saint-James. D’abord avec le responsable de la restauration et chef sommelier, Richard Bernard. En 1996, il a été nommé « meilleur jeune sommelier de France », puis en 1997, « meilleur sommelier de France ».

Aujourd’hui, au Saint-James, il veille sur une cave de quelque 20 000 bouteilles et 2 000 références. Avec une carte riche en vins de la région bordelaise. Mais Le Saint-James c’est aussi un parc de 4 hectares qui abrite 950 pieds de vigne. Ce serait le deuxième plus petit vignoble de la région bordelaise en AOC, juste derrière celui de… l’aéroport de Mérignac.

Le « Vin-du-Jardin » et sa production quasi confidentielle

Répartis aujourd’hui sur 12 ares, ces pieds de vigne sont tous exposés plein ouest et nichés à 90 mètres d’altitude. Ce qui a été planté ? Uniquement du merlot. Autrement dit : au Saint-James, on ne produit que du vin rouge, baptisé en toute simplicité le « Vin-du-Jardin ». Cette production quasi confidentielle se limite à quelque 600 bouteilles « les bonnes années ». À l’instar de 2013, où 450 bouteilles du « Vin-du-Jardin » ont été proposées à la carte du restaurant, ainsi qu’à la boutique de l’hôtel.

Des vendanges organisées chaque année en début d’automne

Plus singulier encore : Le Saint-James dispose de son propre chai. Et qui dit chai, dit aussi vendanges, le tout sous l’œil vigilant du vigneron-consultant Stéphane Derenoncourt, chargé de vinifier le « Vin-du-Jardin ». Celles-ci ont lieu chaque année en début  d’automne. Les clients de l’hôtel y sont conviés. Une façon originale de s’immiscer dans la vie du Saint-James, découvrir et comprendre le travail des vendangeurs, des vignerons, du sommelier. Une sorte de voyage initiatique qui se termine par un barbecue sur la terrasse de l’hôtel, face aux lumières de Bordeaux. Une expérience unique. Au cœur des vignes.

Dans le grand bain

Le parc du Saint-James dispose d’une piscine chauffée, voisine des pieds de vigne. Il s’agit d’un élégant couloir de nage, long de 25 mètres, dessiné par Jean Nouvel et reconnaissable à son inattendu liner noir. Un choix audacieux et d’avant-garde à l’orée des années 1990.

 

« LE JARDIN DU VIN »

Le vignoble du Saint-James a été planté en 1989, à la création de l’hôtel.

La première récolte a lieu en 1991. Les vendanges et les étiquettes ont été inaugurées par César en personne, le célèbre artiste sculpteur !

Le Vin du Jardin évolue au fils des ans et trouve définitivement sa voie en 2007 

En 2007, Stéphane Derenoncourt prend en charge le vignoble du Saint-James et les vinifications avec un cahier des charges très simple : que le Vin du Jardin puisse être présenté sur la magnifique carte des vins du Saint-James, riche de plus de 2000 références !

Chaque année le Vin du Jardin, sous la main verte d’André Lagrave, le jardinier du Saint-James épaulé par Hannah Fiegenschuh de l’équipe de Stéphane Derenoncourt produit de 400 à 600 bouteilles dans le principe de la culture bio.

 

LES VENDANGES EN SEPTEMBRE

La journée des vendanges au Saint James fait partie des expériences uniques, à partager dans un cadre exceptionnel

Les vendanges se déroulent chaque année un week-end, entre fin septembre et début octobre.

Cet évènement est avant tout un instant de rencontre privilégié entre les clients de l’établissement désireux de participer, les amis du Saint-James et des propriétaires de crus classés.

Hannah Fiegenschuh, Stéphane Derenoncourt et Richard Bernard sont présents pour répondre à chaque question, avec des explications techniques poussées, mais très ludiques.

Environ 40 personnes se retrouvent chaque année pour ce beau moment de convivialité.

Au programme :

A 8h30, le petit-déjeuner est servi puis, les vendanges commencent !

Une pause salée est proposée en milieu de matinée aux participants.

En fin de matinée, les participants procèdent à la mise en cuve des raisins dans le chai « de garage » qui, malgré sa taille « petit format » est une véritable prouesse technologique : deux cuves inox Guerin thermorégulées tronçoniques de 6 hl chacune … matériel de choc !

Enfin arrive le grand moment de la journée : le barbecue géant sur la terrasse du Saint James, paroxysme attendu par tous.

Petit-déjeuner et barbecue gratuit pour les personnes participantes aux vendanges.

 

LE SAINT-JAMES

3, Place Camille Hostein

33270 Bouliac – France

05 57 97 06 00

Ouvert toute l’année

www.saintjames-bouliac.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*