Expo photo – Hannah Starkey au Centre Culturel Irlandais en novembre

21904_487671997930969_361394093_n

Hannah Starkey Women. Exposition du 11 novembre 2016 au 8 janvier 2017, Vernissage le 10 novembre de 19h à 20h30, entrée libre Précédé à 18h par une conversation avec Hannah Starkey

Le Centre Culturel Irlandais a le plaisir de présenter la première exposition en France de la photographe Hannah hStarkey, intitulée Women. Née à Belfast, londonienne depuis les années 1990, elle jouit aujourd’hui d’une renommée mondiale pour l’ensemble de son travail, qu’elle décrit comme « une exploration des expériences et des observations quotidiennes de la vie urbaine au féminin ».

L’intérêt que porte Hannah Starkey à la photographie de rue s’inspire de l’idée du flâneur ou, en l’occurrence, de la flâneuse, qui observe la société au gré de ses promenades. Pour autant, son travail est loin d’être simpliste. Nombre de ses photographies rappellent les compositions soignées et la mise en scène cinématographique d’Edward Hopper. Elles tournent autour de silhouettes solitaires, songeuses, représentées dans des environnements qui jouent avec les reflets et autes énigmes visuelles. Absorbés dans une rêverie intérieure, les sujets de Hannah Starkey regardent souvent dans le vide, fixent un mur ou une autre femme, ou s’observent dans un miroir.

Pour l’artiste, miroirs et reflets sont à la fois « des vecteurs qui permettent d’intégrer l’abstrait à la vie quotidienne » et des outils importants pour représejnter l’intérieur et l’extérieur dans une seule et même dimension. L’artiste utilise également la fumée pour évoquer le mouvement, élément essentiel de la structure narrative : « Je dois faire en sorte que la photo ne soit pas un ensemble de contradictions. Elle doit être tout et rien. C’est un moment éphémère, et pourtant c’est une scène si immobile qu’on a l’impression qu’elle perdure. »

Depuis les années 90, le travail de Hannah Starkey a fait l’objet de nombreuses expositions individuelles et collectives en Irlande, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Corée. La collection Tate compte trois de ses œuvres, dont une commandée en 2000 pour la librairie de la Tate Modern. Les éditions Steidl ont publié une monographie de ses œuvres voilà près de dix ans, intitulée Hannah Starkey: Photographs 1997-2007. L’artiste est représentée par les galeries Saatchi et Maureen Paley à Londres, et Tanya Bonakdar à New York.

Horaires d’ouverture de l’exposition :du mardi au dimanche de 14h à 18h ; le mercredi jusqu’à 20h ; fermé le lundi. Entrée libre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*