Destination, la ville des amoureux : VENISE

venise

Jadis, je rêvais d’aborder les quartiers de SAN MARCO à CASTELLO. Mon souhait fut exaucé en été 2008.

Nous embarquons pour la ville des amoureux, destination VENISE.

Tels des enfants, nous frémissons à l’idée d’explorer les moindres allées en seulement 8 jours la ville de nos rêves.

De PARIS Charles de Gaulle à Venise – Marco Polo, nous survolons tout l’hexagone en moins de 2 H 30. Montre en main, nous chronométrons chaque minute de notre temps.

Venise, ville portuaire du Nord – est de l’Italie, s’étend sur 118 petites îles reliés par des ponts.

Je me laisse emporter par le bateau – bus dit Vaporetto d’une douce caresse du vent dans mes cheveux. Je joue un moment à l’actrice éprise d’un beau prince charmant.

Contemplation avant notre ascension sur la terre promise de l’architecture italienne et vénitienne.

De charmants gondoliers nous présentent un parcours des plus pittoresques.

venise

Flavio, nous fait signe de la main pour embarquer vers l’ultime voyage melant rêve et imaginaire. Nous sommes subjugués par cette proximité entre les passants, les habitants, sur les rives, du Pont des soupirs au Grand canal.

Nous accédons à nos quartiers, Hôtel Sérénissima, pour partager d’avantage nos émotions de ces premiers moments inoubliables.

Cette journée m’a permis de contempler la Maison de Casanova, d’apposer le baiser traditionnel sous le Pont Rialto. Apprécions chaque moment de rêve, d’exaltation par cette ville dite des amoureux.

Notre séjour s’anime de rencontres, visites et découvertes.

venise

Au cœur de la cité, je ne contemple et délecte plus mes livres mais, l’architecture, la richesse d’un patrimoine qui fait sa renommé.

A pied, en vélo, ou en bateau – bus / taxi, le Pont des Lagunes nous ouvre ses bras pour une quête personnelle, spirituelle ou d’aventures.

Sac à dos, nous arpentons, sous une température de 28 °c, le coin des artistes, les quais des marchants. Cité dortoir confinée par une masse de touristes, de court ou long séjours. Une pluralité de langues chuchote leur contentement à cette ville et ses mystères.

venise

Un bourdonnement m’attire vers l’Eglise Santa Maria Assunta. Un ensemble philarmonique s’échauffe pour leur future représentation. Mosaïque d’images, de gammes colorées parsèment cet instant musicale.
Une cloque tinte des sonorités alternées. De jeunes mariés arpentent les rues après leur sortie du Campanile San Marco.
La mariée se dessine de soie. Elle salue la foule en émoie de leur futur bonheur.

Nous continuons notre chemin vers la Gallerie dell’Accademia. Là, une sensation m’envahie à la vue de ces œuvres peintes et fabriquées dans la pure tradition vénitienne. Lampes, bijoux … soufflées en verre, fabriquées par des artistes de la ville de MURANO.

Moment de détente, nous apprécions un café sur la terrasse ombragée du Caffè Quadri.

De Pablo Picasso à Ingrid Bergman, les artistes se sont succédés pour découvrir et apprécier cette ville un jour, un soir.

Evènements, la biennale de Venise attise et attire les artistes contemporains du Monde entier. Rencontre de l’excellence à l’excellent. La Mostra, la référence en matière cinématographique, se joue ici.

venise

Antonio Vivaldi donne encore le ton chaque année du plus célèbre carnaval. Contemplation de maques, de costumes les plus beaux les uns que les autres.

Venise est ses légendes nous fascine par les souvenirs de Lord Byron ou Alfred de Musset.

L’essor de VENISE née d’une passion pour son architecture et sa culture par Maurice Barrès ou Claude Monnet.

Le temps nous est pris à parti, nous devons reprendre possession du réel en rebroussant notre chemin.

L’heure du départ est annoncée. Un passage de notre séjour est apposé sur le livre d’or.

VENISE mystérieuse, fascinante et captivante par son magnétisme.

L’amour d’un séjour, l’amour d’une vie à deux.

Madame Cécile AVELINE – COLLOT, auteure, poète et rédactrice
Le 31/05/2015

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*