Alexandra Mas

Alexandra Masimages (5)

Artiste peintre

Une artiste qui touche à tout !

Alexandra sera à BUSINESS ART 2014

SALON D’Art Contemporain

ESPACE PIERRE CARDIN CHAMPS ELYSEES et SAB’S CONNEXIONS

1 Avenue Gabriel, 75008 PARIS

Du 23 au 26 OCTOBRE 2014

Sous le Haut parrainage de Pierre Cardin

SAB’S CONNEXIONS et l’Espace Pierre Cardin s’associent le temps d’un événement artistique majeur et vous accueillent pour le salon Business Art.BzarQ8FIYAAO0gM

Biographie

« Née en Transylvanie. Vit et travaille à Paris et à Bordeaux, France.

Alexandra Mas est immergée dans le monde des arts depuis très jeune. Elle rentre au collège des Beaux-Arts à 14 ans et rencontre le fameux graveur Marcel Chirnoaga qui devient son mentor. Après ses premières expositions dans le pays de son enfance et à l’international, elle poursuit ses études à l’Université des Beaux-Arts de Bucarest où elle étudie le graphisme, la peinture, l’histoire de l’art et bien d’autres matières qui la passionnent. Très vite, elle s’établit en France pour y réaliser un diplôme en design et architecture d’intérieur.images (1)

Son travail commercial la conduit sur des projets pour le musée du Louvre, la maison Christian Dior, Marsu Productions et quelques clients privés. En 2006, Alexandra Mas part en Californie pour diriger une école de talents à Beverly Hills.images (7)

De retour en France en 2009, elle se consacre entièrement à son travail artistique.  Son inspiration, elle la puise dans la danse contemporaine, la musique, les coulisses de la mode et la sémiologie classique, et crée une imagerie très éclectique à l’instar de ses origines, qui nous porte dans un univers de beauté et de complexité sensorielle.images (4)

En 2010, elle développe un concept inédit avec le couturier Eric Tibusch où la toile d’un tableau se transforme en habit, l’Art-à-Porter.  Alexandra Mas crée également en 2012 un concept de design, l’art EN vie, où son travail pictural associé à son design et au savoir-faire artisanal des maîtres français donne naissance à des pièces uniques de mobilier ou d’accessoires. En 2013, elle imagine une collection d’écharpes pour la marque de bijoux Clio Blue, et figure aux côtés d’artistes mondialement connus, dans le troisième tome du livre L’Art du NU (Editions Patou).images (2)

De retour en France en 2009, elle se consacre entièrement à son travail artistique.  Son inspiration, elle la puise dans la danse contemporaine, la musique, les coulisses de la mode et la sémiologie classique, et crée une imagerie très éclectique à l’instar de ses origines, qui nous porte dans un univers de beauté et de complexité sensorielle.images (6)

«L’art est un constant chemin entre nos vies et nos âmes. A travers mon art et la sémiologie que j’adopte, je veux communiquer ce sentiment d’harmonie et de recherche d’équilibre»

Vanité

« Respice post te ! Hominem te esse memento ! »

(Regarde autour de toi et souviens-toi que tu n’es qu’un homme !) rappelle Tertullientéléchargement

En touchant à la mémoire collective et au phénomène de mode dans l’art, je vous propose un voyage à la fois lointain et contemporain à travers les Vanités.  Vues par beaucoup comme de vilaines têtes de mort, et dans l’image collective associées aux enseignes de pirates ou de motards, mais la vanité trouve ses racines bien plus loin dans la culture occidentale. Le concept de « Memento Mori » est né dans l’Antiquité : « Qui que tu sois, tu seras terrassé par la mort. J’étais ce que tu es et tu seras ce que je suis, fais maintenant ce que tu voudrais avoir fait quand tu mourras. »téléchargement (3)

« L’artiste  nous plonge dans une introspection profonde de notre société actuelle (…) Ses vanités conservent l’idée originale: confronter l’être humain à l’inéluctable fin de son existence. Mais les compositions picturales ou sculpturales d’Alexandra Mas sont remarquables car délibérément tournées vers l’énergie de la vie, cette Proto-Matière. Ses vanités souriantes sont comme un pied de nez à l’issue finale » ».téléchargement (2)

« La « Proto-Matière I », c’est la naissance de l’Etoile, l’œil universel, créant l’énergie nécessaire à l’apparition de nouveaux êtres, libres dans l’espace.

La « Proto-Matière II », c’est l’homme-nature, réceptacle d’énergie originelle.

La « Proto-Matière III », c’est la dualité vie-mort, bien-mal, lumière-obscurité, et un troisième élément qui me semble essentiel pour l’existence : le rêve. Nous savons et acceptons d’être le résultat du passé mais nous forgeons dans nos rêves nos pensées et nos actes futurs (« Matière Rêvée I, II et III »). Avec les trois éléments de la Proto-Matière III on retrouve l’homme-nature avec son devenir végétal et son passé mythique. La composition s’ouvre vers le futur, mais j’ai volontairement réalisé le troisième élément plus petit car le rêve nous semble impossible, irréalisable ou lointain. Pourtant la pensée fait déjà partie de nous, c’est la magie de la vie ».                                                         Alexandra Mastéléchargement (4)

Alexandra Mas art: www.alexandramas.com/

Facebook: https://fr-fr.facebook.com/AlexandraMasArt

Source Internet

Photos : @ Internet Google

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*