St’ Art Strasbourg 2016 DU 25 AU 28 NOVEMBRE 2016 rendez-vous avec l’incontournable foire Européenne d’art contemporain

area_header-area_header_main-img_bandeauSt’ Art Strasbourg 2016

DU 25 AU 28 NOVEMBRE 2016

rendez-vous avec l’incontournable  foire Européenne d’art contemporain

 

La 21e édition de ST-ART se tiendra à Strasbourg du 25 au 28 novembre prochains. Poursuivant son développement, impulsé en 2015 par la nouvelle équipe de direction, ST-ART présentera cette année une sélection renouvelée de galeries françaises et étrangères. Après la MEP en 2015, une institution culturelle de référence sera invitée en 2016 à présenter sur 100 m2 une partie de ses collections. Un critique d’art reconnu succèdera à Michel Nuridsany qui, après avoir posé son regard sur la foire l’an dernier, est invité pour cette édition à présenter une exposition curatoriale. Associer un critique est une étape supplémentaire dans le souhait des organisateurs de réunir tous les acteurs de l’art qui y jouent un rôle primordial pour l’enrichissement du patrimoine artistique de demain, en brisant les frontières privé-public, critique-galerie. Enfin, la sectorisation de la foire se poursuivra. Trois axes forts qui avaient su rencontrer un vif intérêt et succès auprès du public. D’autres axes de développement seront également apportés en vue de redynamiser la foire, notamment par le biais du renouvellement du comité de direction. La dynamique dont avait bénéficié la foire l’an passé se poursuit. Nous vous invitons à découvrir cette nouvelle édition du 25 au 28 novembre 2016.

ST-ART en quelques chiffres : 1ère foire en région 100 galeries dont 40% d’exposants internationaux 500 artistes exposés de 20 nationalités différentes 25 000 visiteurs un millier d’oeuvres vendues chaque année 10 000 m2 d’exposition Inaugurée le 28 juillet 1964 par André Malraux,

La fondation, entièrement conçue et financée à l’époque par le couple Aimé et Marguerite Maeght, est née de l’amitié d’Aimé Maeght, marchand d’art et galeriste parisien, avec les grands noms de l’art moderne dont Joan Miró, Alexander Calder, Fernand Léger, Georges Braque, Alberto Giacometti, Marc Chagall ou encore Eduardo Chillida.

 

La Fondation Maeght possède une des plus importantes collections en Europe de peintures, sculptures et œuvres graphiques du XXe siècle (Balthus, Bonnard, Braque, Calder, Chagall, Chillida, Giacometti, Léger, Miró, Ubac, Tal Coat) mais également d’artistes contemporains (Adami, Arroyo, Calzolari, Caro, Del Re, Dietman, Garouste, Hyber, Kelly, Mitchell, Monory, Pincemin, Sui Jianguo, Takis, Tàpies, Tatah…). La Fondation Maeght est dédiée, selon la volonté de ses fondateurs, à la création de notre époque. Lors des expositions temporaires, seul un choix dans la collection permanente est exposé. Adrien Maeght préside le Conseil d’Administration de la Fondation qui réunit des personnalités, des représentants de l’Etat ainsi que des membres de la famille Maeght. Olivier Kaeppelin en est le directeur. En 2014, la Fondation Maeght a célébré son cinquantième anniversaire. La Fondation Maeght, invitée d’honneur de cette 21e édition Note d’intention, par Olivier Kaeppelin C’est avec plaisir que la Fondation Marguerite et Aimé Maeght répond à l’invitation de ST-ART 2016 à Strasbourg. Après les photos de la Maison Européenne de la Photographie en 2015, ce sont des sculptures, des peintures et des dessins de sa collection que la Fondation Maeght proposera aux visiteurs.

Pourquoi participer à ST-ART 2016 ? Parce qu’il est important que les initiatives privées du moment puissent être confrontées à des missions d’utilité publique comme celle de notre fondation. Cela permet ainsi, à tous, de prendre conscience d’un temps plus long, d’un paysage plus vaste que celui de la simple actualité. Parce que ST’ART est une foire dynamique et vivante au cœur de l’Europe qui reçoit des visiteurs français et allemands passionnés d’art. Au Sud, sur le versant méditerranéen, la Fondation Maeght les attend avec bonheur pour faire vivre cette Europe de la culture. Enfin, parce que Marguerite et Aimé Maeght furent d’abord des galeristes qui décidèrent, avec les artistes, de fonder ce lieu au cœur des collines de la Riviera-Côte d’Azur en lui donnant une mission culturelle : maintenir et développer l’esprit d’invention et de création dont notre société a, aujourd’hui, tant besoin.

Olivier Kaeppelin : critique d’art invité Dans cette perspective, il apparaissait naturel d’inviter Olivier Kaeppelin à poser son regard sur la foire.

Olivier Kaeppelin est Enseignant à Paris 8 puis à Paris I, de 1974 à 1986, après un passage à l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes, de 1980 à 1983. Il rejoint le ministère de la Culture et la Délégation aux arts plastiques où il occupe successivement les postes de chargé de mission de 1986 à 1987, inspecteur des enseignements artistiques de 1987 à 1990, inspecteur de la création artistique de 1990 à 1993 pour en prendre la direction de 1993 à 1999. Après y avoir été producteur aux «Nuits Magnétiques», il rejoint France-Culture en 1999 en tant que directeur adjoint, chargé des programmes, avant de devenir conseiller du président de RadioFrance pour le développement de la politique culturelle du groupe. En 2004, il est nommé délégué aux Arts plastiques au ministère de la Culture et de la Communication puis occupe, de 2009 à 2011, le poste de responsable des projets au Palais de Tokyo avant de prendre la direction de la Fondation Maeght. Olivier Kaeppelin a également été commissaire de plusieurs expositions et événements notamment sur la jeune création française. Il est, par ailleurs, à l’origine de Monumenta et de la triennale La Force de l’Art. Il est l’auteur de nombreux textes et ouvrages consacrés à la création contemporaine.

Carte blanche à Michel Nuridsany Invité en 2015 à apporter son regard sur la foire, Michel Nuridsany, écrivain, critique d’art, critique littéraire, commissaire d’exposition, nous propose pour cette 21e edition une exposition dédiée à l’artiste Anne Ferrer.

mvi_7340

Solo show Anne Ferrer (son John Nichols) L’artiste française installée à Paris, lauréate de la commission 2016 du Virginia Center of Creative Art, arrive à Richmmond seulement quelques jours après les attentats du 13 novembre, encore sous le choc des attaques. « Le jour de mon arrivé au VCCA j’ai décidé de faire quelque chose qui était heureux et ludique en réaction aux attentats de Paris . J’en avais besoin. J’étais malheureuse . Le lieu est sublime et ça a créé un décalage. Mélange de colère et de volonté de joie de vivre et de culpabilité d’être là dans ce cadre de rêve. John travaillait sur sa thèse dans l’atelier voisin et on a tout de suite vu une collaboration sur ce travail. Nos deux projets se sont télescopés  »

Anne Ferrer a grandi en Catalogne française, puis a quitté la France pour étudier 7 ans aux États-Unis, à Oklahoma University (BFA Sculpture) et à l’Université Yale (MFA). De retour à Paris, le sentiment d’être «étrangère» dans une ville obsédée par la mode, la nourriture, le parfum, et la culture de luxe a fasciné et amusé l’artiste qui a commencé à jouer avec ces ingrédients. Le textile et ses manipulations sont devenus les principaux processus de création d’Anne Ferrer : construire, coudre, créer des formes, et y donner un sens. L’utilisation de tissus est devenu un fauteur de troubles, donnant à l’artiste un outil intéressant, audacieux, de formes et couleurs insolentes, léger, direct et facile à manipuler : les sculptures en peluche ou gonflées apportent un sentiment joyeux de gourmandise, une invasion du prêt à être dévoré. La rapidité de l’installation, son transport facile (dans une valise, un sac à main) fait partie du processus de travail, permettant la performance, l’œuvre gonfle, respire, envahit l’espace tel un show en direct. Le travail de Ferrer a été montré au Centre Pompidou, au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, ainsi que chez Sonia Rykiel et Nina Ricci et dans divers musées comme le Musée de Séoul, l’Institut Français à Naples, le Musée de La Paz, Madrid,…

Elle est également présente dans de nombreuses collections publiques et privées internationales. John Nichols. Face à l’immédiateté de la vie, les compositions de John Nichols III ont été décrites par les auditeurs comme «cosmique», «sismique» et «tectonique». Ses compositions sont reconnues internationalement avec l’obtention de nombreux prix.

Programme 2016 :

De nombreuses nouveautés et initiatives accompagnent cette 22ème édition :

 

  • Un invité d’honneur prestigieux, la Fondation MAEGHT qui présentera des pièces exceptionnelles d’artistes de renom tels que Erik Dietman, Gérard Gasiorowski, Sam Francis, Jörg Immendorff, Alberto Giacometti, Alexander Calder, Joan Mirò, SimonHantaï, Djamel Tatah, …. Olivier Kaeppelin, qui soutient activement ST-ART, nous accompagnera durant toute la durée de la foire,

 

  • Michel Nuridsany, critique d’art reconnu, soutient ST-ART exposera une installation d’Anne Ferrer sur 100m²,

 

  • Un parcours VIP riche a été mis en place avec organisation de brunchs et de coktails dans les centres d’art et musées de Strasbourg,

 

  • Le bar à Champagne sera revisité cette année, avec du mobilier design et surprenant,

 

  • Petit-déjeuner au MAMCS avec visite privée pour les galeries et leurs VIPS est organisé. Nous vous transmettrons les détails prochainement,

 

  • Nous reconduisons l’opération conciergerie privée pour toutes vos demandes, ainsi que  pour les VIPS, située à l’entrée de la foire, que vous pouvez contacter par SMS, par l’application Whatsapp + 33 6 67 57 09 09 ou par téléphone + 33 3 88 41 09 09,

 

  • Cette année, nous ouvrons un autre espace réservé exclusivement aux VIP,

 

  • Gratuité du service emballage des œuvres avec possibilité de livraison de vos clients par i-freight, stand à l’entrée de la foire, vente de petits matériels, papiers à bulle, cutter, cartons,

 

  • Une grande soirée est organisée le 28 novembre où nous invitons une centaine d’entreprises intéressées par l’art ou ayant une collection afin d’animer une conférence sur la défiscalisation pour conseiller les entrepreneurs et professions libérales sur les modalités de défiscalisation avec accompagnement et conseils sur l’acquisition d’œuvres pendant la foire,

 

  • Des experts en défiscalisation seront présents sur toute la durée de la foire au point information « optimiser vos rêves », afin de conseiller les entreprises,

 

  • Nous poursuivons la sectorisation de la foire à travers la création de différents pôles qui faciliteront la lisibilité de la foire,

 

  • La foire a investi dans un nouveau système d’éclairage,

 

  • Nous lançons notre journal ST-ART tiré à 20 000 exemplaires et diffusé à travers 400 points dans toute la France. Nous y présentons la foire, la richesse du territoire, les institutions,

 

  • Nous travaillons activement avec deux agences de presse, France et Allemagne,

 

  • De nombreux publireportages ont été réalisés sur le magasine Connaissance des Arts,

 

  • Plus de 50 interviews ont déjà été données sur ST-ART,

 

  • Plus de 50 journalistes ont déjà signalés leur participation à la conférence de presse qui aura lieu le 8 novembre,

 

  • 4 espaces sculpture voient le jour,

 

  • Covering de trams strasbourgeois aux couleurs de ST-ART et de la fondation MAEGHT.

ST-ART en quelques chiffres : 1ère foire en région 100 galeries dont 40% d’exposants internationaux 500 artistes exposés de 20 nationalités différentes 25 000 visiteurs un millier d’oeuvres vendues chaque année 10 000 m2 d’exposition

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*